Aufrufe
vor 1 Jahr

ONELIFE #38 – French

  • Text
  • Rover
  • Monde
  • Shenzhen
  • Nouveau
  • Vers
  • Evoque
  • Faire
  • Cours
  • Propre
  • Particulier
Land Rover’s Onelife magazine showcases stories from around the world that celebrate inner strength and the drive to go Above and Beyond. New perspectives meet old traditions - these contrasts unite in the latest issue of ONELIFE. Together with Landrover we travelled around the globe. From the high-tech city of Shenzhen in China to the carnival subculture in Brazil to Wuppertal. We got to know one of the oldest space travelers, technology visionaries and watch lovers, just as the new Range Rover Evoque. An exciting journey through the world of yesterday, today and tomorrow.

VOYAGES Une série de

VOYAGES Une série de gratte-ciel dominant un immense port naturel : voici le moteur économique de la nation avec un revenu per capita insurpassé dans le pays et surtout avec une population record d’immigrés. Cela vous dit quelque chose ? Eh non, ce n’est pas le New York du 20 e siècle, mais bel et bien Shenzhen, la cité qui illustre la Chine du 21 e siècle. Cela fait plus de 40 ans que la ville a été créée. En 1978, c’est Deng Xiaoping, le leader à cette époque, qui en faisait une ville-pilote de cette Chine qui s’ouvrait. Ce petit port tranquille de 30 000 âmes a été choisi pour son emplacement face à Hong-Kong, majeure place financière. Ce qui n’était au début qu’une cité ouvrière fabriquant tous ces ustensiles « Made in China » inondant le monde, est aujourd’hui une métropole de 13 millions d’habitants, siège social de géants tels Huawei, Tencent ou Alibaba. À Shenzhen, tout va vite, et l’avenir y est à portée de main. SHENZHEN SE « Je n’ai plus de porte-monnaie TARGUE D’ÊTRE UNE depuis belle lurette ! » entend-on un peu partout : que ce soit pour AGGLOMÉRATION les parkings, les restaurants ou DURABLE. C’EST les étals dans les rues, tout se paie via smartphone. Les buildings poussent comme des LA VILLE LA PLUS champignons, ce qui n’empêche AVANCÉE AU MONDE pas qu’il règne ici une atmosphère d’opulence. EN MATIÈRE Les rues sont propres et D'INFRASTRUCTURES vertes, les parcs sont très beaux, et les habitants ont toute une POUR VÉHICULES gamme de loisirs à leur disposition. La foule se presse dans de ÉLECTRIQUES. luxueux centres commerciaux, dans le quartier branché de OCT-LOFT, dans les galeries d’art, dans les musées, ou dans les restaurants qui offrent des plats épicés du Sichuan, des potées de bœuf à la pékinoise, des sushis ou encore dans des bistrots parisiens. Mais surtout, Shenzhen se targue d’être une agglomération durable. Dans le cadre de son engagement de ville à faible émission de carbone, Shenzhen est la ville la plus avancée au monde en matière d’infrastructure pour véhicules électriques. Depuis l’année dernière, tous les bus et les taxis sont électriques et la densité des stations de rechargement rapide est la plus forte au monde. Du coup, la ville ronronne au lieu de rugir. C’est donc l’endroit parfait pour le Range Rover Sport hybride rechargeable. Bienvenue dans le futur, style Shenzhen. Un peu partout sur les murs, des placards martèlent ce slogan : « Once you come to Shenzhen, you’re a Shenzhener ». L’esprit ouvert de la cité est ainsi clairement affiché. C’est dans le nouveau quartier de Houhai que nous rencontrons Tat Lam qui travaille pour Shanzhai City, une startup à orientation sociale. En arrière-plan : des tours de verre et d’acier jaillissant du sol. Entouré de poutres et de casques de protection, Tat Lam explique l’origine de cette identité unique, acquise en quelques décennies. « Shenzhen est une ville startup », dit-il. « Elle n’existe pas sans innovation permanente. Le progrès ne s’arrête jamais ». Cette énergie est la résultante de populations accourues de tous les coins de Chine, chaque immigrant ayant sa propre aspiration. Aujourd’hui, on voit apparaître des brasseurs sophistiqués aussi bien que des inventeurs de thé nappé de fromage blanc. Se balader dans les rues de OCT- LOFT, ce site industriel reconverti en quartier tendance, c’est découvrir des salles de sports tamisées dans lesquelles des canapés de cuir Chesterfield frottent les épaules sous des bancs de musculation, ou le OCT Contemporary Art Terminal, bâtiment rudimentaire qui abrite une rétrospective des sculptures, des impressions 3D et des films du célèbre artiste Sui Jianguo. « Shenzhen est un regroupement de villages urbains qui tous vivent leurs propres innovations » , indique Tat Lam. « C’est une cité régie par sa population. Plutôt que de se conformer à des mégas plans directeurs, ce sont les populations locales qui décident des innovations qui leur conviennent le mieux. Les meilleures prévalent ». Au cours des 20 dernières années, certaines de ces petites idées ont fait leur bonhomme de chemin. Sur 5 km 2 , on retrouve les sièges sociaux de géants tels Alibaba, Tencent ou Huawei, ainsi que DJI, le premier fabricant de drones au monde. On pourrait craindre Ingénieuse et sophistiquée, non seulement Shenzhen est en phase avec les tendances mondiales, mais la ville elle-même est une « tendanceuse ». En haut à gauche : Tat Lam, créateur d’une startup, sur fond de tours qui poussent comme des champignons 52

53