Aufrufe
vor 1 Jahr

ONELIFE #38 – French

  • Text
  • Rover
  • Monde
  • Shenzhen
  • Nouveau
  • Vers
  • Evoque
  • Faire
  • Cours
  • Propre
  • Particulier
Land Rover’s Onelife magazine showcases stories from around the world that celebrate inner strength and the drive to go Above and Beyond. New perspectives meet old traditions - these contrasts unite in the latest issue of ONELIFE. Together with Landrover we travelled around the globe. From the high-tech city of Shenzhen in China to the carnival subculture in Brazil to Wuppertal. We got to know one of the oldest space travelers, technology visionaries and watch lovers, just as the new Range Rover Evoque. An exciting journey through the world of yesterday, today and tomorrow.

MODÈLE E T C I TOYENN E

MODÈLE E T C I TOYENN E Adwoa Aboah est à la fois activiste et mannequin ; elle est aussi l’égérie de la campagne du nouveau Range Rover Evoque, et explique à Onelife pourquoi elle se sent londonienne dans l’âme. « Les Londoniens que j’ai rencontrés m’ont tous époustouflée par leur sens de l’humour et par leur motivation pour la fête », affirme Adwoa Aboah. Du haut de ses 26 ans, elle a déjà une certaine expérience en matière de fêtes. Elle fait partie de cette nouvelle élite des supers modèles, se distinguant surtout pour son activisme, son look original et ses défilés internationaux (pour, entre autres, Dior, Calvin Klein ou Marc Jacobs). Sans oublier, bien sûr, ses prestations enthousiasmantes sur les podiums de Fendi ou de Chanel. Une flopée de magazines lui ont consacré leur couverture, y compris un tiré à part de Vogue ; elle a aussi reçu le trophée « Model of the Year » 2017, ce titre envié remis par le British Fashion Council. Elle a assurément fait son chemin depuis que « je passais mes étés à jouer sur mes patins à roulettes avec les gosses de mon quartier, dans la banlieue de Londres ». Avec son crâne rasé, son incisive parée d’un bijou et sa désinvolture, Adwoa qui est à moitié ghanéenne, et dont le prénom, en Afrique occidentale, est souvent attribué aux filles nées un lundi est une sorte de loup blanc du monde de la mode. Rien d’étonnant, donc, à ce qu’au cours de ses tournées mondiales ou lorsqu’elle travaille avec de jeunes femmes dans Gurl’s Talk, un programme qu’elle a cofondé, elle se mette à la recherche de lieux originaux dans les villes qu’elle traverse. « Si je pouvais créer une cité idéale », dit-elle, « je transférerais les restaurants de Mexico à Londres dans le marché Portobello ou sur la Golborne Road, ou bien j’installerais les boutiques et les karaokés de Tokyo dans les larges avenues de Los Angeles ». Adwoa a été scolarisée dans la campagne du Somerset et se souvient : « Certes, vivre à la ville et à la campagne était une chance, mais j’avais quand même hâte de retourner à Londres ! Mais maintenant que je suis toujours sur la brèche et que je fréquente de nouveaux endroits et de nouvelles personnalités, j’aime ces escapades loin de la Tamise ». En dépit de son éducation campagnarde et de son temps partagé entre le Royaume-Uni et les États-Unis, elle déclare : « Londres, c’est chez moi, et c’est là que je me suis construite. Je serai toujours une Londonienne. J’adore l’énergie qui s’en dégage, ça vibre de tous les côtés » Adwoa a la mode dans le sang. Camilla Lowther, sa mère, a fondé CLM, une entreprise de management créatif ; elle-même a signé son premier contrat de mannequin à 16 ans. Kesewa, sa sœur, fait également du mannequinat on la voit dans la dernière campagne d’Alexander McQueen. Tout en étant très proche de sa sœur, Adwoa aime la solitude. « Je crois qu’il faut apprécier sa propre compagnie ! Je suis une adepte de Netflix, je lis et j’aime me balader dans Londres en me régalant de tous ces caractères bigarrés ». « Mais découvrir des villes en voiture, c’est aussi un régal », s’enthousiasme-t-elle. Elle est si passionnée par la conduite qu’elle a accepté de participer à la campagne du lancement du nouveau Range Rover Evoque. « Conduire cette voiture, c’est tout simplement génial ! Et surtout, je respecte les efforts faits pour sa durabilité ». Elle fait évidemment allusion aux options de tissus naturels et à la propulsion hybride électrique. Avec ce style de vie follement baroudeur, où trouve-t-elle ses racines ? « Du moment que mes amis et ma famille sont là, je me sens totalement chez moi ! ». Mais sans aucun doute, l’esprit londonien ne la quitte pas, où qu’elle se trouve. « Ce qui caractérise Londres, c’est son incroyable diversité. Elle vous incite à la compassion et la compréhension des autres ». Ces valeurs profondes lui permettent de se frayer un chemin dans la jungle urbaine ; Adwoa saura garder son cap vers le firmament des stars. TEXTE ORIGINAL : LOTTE JEFFS PHOTO : OLIVIA MALONE/TRUNK ARCHIVE 32

33