Aufrufe
vor 1 Jahr

ONELIFE #38 – French

  • Text
  • Rover
  • Monde
  • Shenzhen
  • Nouveau
  • Vers
  • Evoque
  • Faire
  • Cours
  • Propre
  • Particulier
Land Rover’s Onelife magazine showcases stories from around the world that celebrate inner strength and the drive to go Above and Beyond. New perspectives meet old traditions - these contrasts unite in the latest issue of ONELIFE. Together with Landrover we travelled around the globe. From the high-tech city of Shenzhen in China to the carnival subculture in Brazil to Wuppertal. We got to know one of the oldest space travelers, technology visionaries and watch lovers, just as the new Range Rover Evoque. An exciting journey through the world of yesterday, today and tomorrow.

É COMMENT SE SORTIR

É COMMENT SE SORTIR D’UNE MAUVAISE RENCONTRE Alan McSmith est guide de safaris dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud. Une vidéo dans un média social le montre tenir tête face à un énorme éléphant mâle en train de le charger. Nous avons voulu lui poser quelques questions. « Impossible de jauger l’intelligence et la psychologie d’un éléphant en un simple coup d’œil. Il faut passer du temps avec lui, le pister patiemment à pied. Cette confrontation a été un événement vraiment unique. Rien à voir avec un quelconque Rambo qui montrerait ses muscles. En fait, cette vidéo est tout sauf pédagogique. C’était au cours d’une simple marche, sans arme (ce qui n’est pas recommandé). Lors d’un tel face-àface inattendu, on ne peut qu’improviser. Certes, vous pouvez réviser vos connaissances en matière d’expression corporelle : ses yeux, sa trompe, ses oreilles ou sa queue, les sons qu’il émet, sa démarche… À partir de ces éléments, vous pouvez en principe déduire les intentions de l’animal, selon les instructions que vous avez lues quelque part. Problème : je n’ai jamais vu un éléphant lire ! « Votre instinct vous souffle de prendre le contrôle de la situation, en particulier si vous êtes un guide professionnel. Mais avec les animaux sauvages, ce n’est pas forcément la meilleure option car votre rythme n’est pas forcément celui de la bête. Alors, si vous évitez de dépasser certaines limites, de manière à ne pas franchir la ligne jaune, peut-être aurez-vous une chance de faire retomber la tension. Vous restez fermement à votre place. Vous laissez l’éléphant décider de ce qu’il veut faire, sans intervenir. Je n’avais aucune idée de ce qui allait arriver. Ce qu’il ferait, je l’accepterais. Il a fait un pas de côté, ce que j’ai également fait. Il a avancé, j’ai reculé. Si vous observez la vidéo, vous verrez qu’il s’agit presque d’une chorégraphie. Cette complicité intuitive entre un éléphant et un homme a permis de faire retomber la pression. Aucune panique de part et d’autre. Même l’équipe qui me suivait conservait un calme parfait. Cette rencontre a établi la distinction entre ce qui est logique et ce qui est intuitif. Quelquefois, il faut abattre ce genre d’obstacle et c’est là que les rencontres prennent tout leur sens ». La vidéo est visible sur alanmcsmith.weebly.com À gauche : comment réagir face à la charge d’un éléphant de six tonnes ? Ne vous rapprochez jamais d’un éléphant, que ce soit à pied ou en voiture. Soyez toujours accompagné d’un guide. IMAGERIE : YOUTUBE “ALAN MCSMITH ELEPHANT ENCOUNTER1“, SHUTTERSTOCK/KENTOH, SHUTTERSTOCK/FRIMUFILMS 16

Quand on a vu à peu près tout sur terre, à quoi peut-on s’intéresser ? Le nouveau tourisme à la recherche d’anciennes racines ne date pas d’hier, mais l’arrivée des kits de tests ADN un peu de salive suffit a permis de retracer les origines de chacun et d’effectuer des recherches dans la contrée des ancêtres. D’après la MIT Technology Review, jusque début 2018, une douzaine de millions de personnes ont fait ce test, qui compare le résultat avec une base de données des populations mondiales. Il s’ensuit une estimation de probabilité en fonction des caractéristiques de l’ADN de l’intéressé. Il s’agit d’un problème de TENDANCE LE TOURISME DE L’ADN pourcentage, mais en aucun cas un verdict noir et blanc. Actuellement, une quarantaine de sociétés offrent ce service et fournissent un rapport détaillé sur la zone géographique d’origine, les haplogroupes maternels et paternels, et retracent les cheminements des ancêtres communs. Certes, on ne peut être sûr à 100% du résultat scientifique, mais le frisson que provoquent la découverte de ses origines et l’attrait de nouveaux voyages suffit à justifier la démarche. É SECRET DE VOYAGE DES CÉPAGES PROMETTEURS Considérez ceci : 112 000 hectares de vignes renfermant 30 cépages, une tradition cinq fois millénaire, le plus grand chai du monde avec des vins qui ont enchanté les plus grands. Mais où donc se situe ce Graal ? Dans la campagne vallonnée de Codru, Ştefan-Vodă et du mur de Trajan en Moldavie, un terroir idéal pour la production de rouges haut de gamme, de mousseux et d’eaux-de-vie. Son pedigree est prestigieux : le Negru de Purcari a raflé la médaille d’or à l’exposition universelle de Paris en 1878, devenant le vin favori des tsars. À ne pas manquer : le domaine viticole de Cricova qui détient ce fameux chai. « Le labyrinthe des caves de craie est plus vaste que celui de la Champagne », révèle Christy Canterbury, l’œnologue et expert américain. « On y trouve même des feux rouges et des sens interdits ! ». Mis à part l’échelle industrielle spécifique au système soviétique, c’est la qualité intrinsèque des vins moldaves qui séduit les amateurs. Les celliers de Cricova et alentours renferment des crus qui se retrouvent sur les meilleures tables internationales. Peut-être les crus les plus spectaculaires sont ces méthodes champenoises qui vieillissent pendant au minimum neuf mois et quelquefois même pendant cinq années. À la vôtre ! wineofmoldova.com 17