Aufrufe
vor 4 Jahren

Jaguar Magazine DYNAMIC – Belgian French

  • Text
  • Cumberbatch
  • Jaguar
  • Nouvelle
  • Technologie
  • Elba
In der Jaguar Magazine Ausgabe 02-2015 stellen wir nicht nur den neuen Jaguar XF vor, sondern auch die verantwortlichen Technik-Experten dahinter. Außerdem ist es uns gelungen, ein Treffen mit zwei der gefragtesten britischen Schauspieler zu organisieren: Idris Elba begleiteten wir auf seiner Spritztour nach Berlin im neuen XE und Benedict Cumberbatch interviewten wir über den Dächern Londons ...

Quatre pays 72 HEURES,

Quatre pays 72 HEURES, 1200 KILOMÈTRES ET QUELQUES DÉTOURS À PLEIN RÉGIME : CETTE ESCAPADE NE MANQUE PAS D’ORIGINALITÉ Découvrez l’escapade insolite d’Idris au volant de la nouvelle XE, dans la série disponible sur www.xe-circle.be UNE BELLE MÉCANIQUE Après l’euphorie du jour précédent sur la piste de Formule 1 en Belgique, Elba est installé confortablement pour conduire sur l’autoroute allemande. Il apprécie les changements de vitesse tout en souplesse et la position de conduite agréable. Les ingénieurs Jaguar peuvent donc être rassurés, eux qui ont laissé leur précieuse XE quitter le centre d’essais de Gaydon, avant son lancement commercial prévu en mai. A-t-il beaucoup d’expérience sur un circuit de course automobile ? « Non, pas vraiment. Mais on m’a donné le conseil suivant : “Conduis comme si tu venais de voler cette voiture !” » Note adressée au siège social de Jaguar : il blaguait. Je pense. Quoi qu’il en soit, Elba ne perd pas de temps. Nous quittons Londres juste après le repas de midi, nous traversons la Manche et arrivons en France en début de soirée. La XE avance bien alors que nous traversons la frontière francobelge et que nous parcourons les 340 kilomètres qui séparent Calais de notre destination pour la nuit. Toutefois, à mesure que le tapis de neige s’épaissit dans la forêt des Ardennes, le tempo ralentit. Au moment où nous achevons la première étape de notre mission et que nous atteignons l’hôtel situé tout près du circuit de Spa-Francorchamps, il est temps de prendre un verre. Le jour suivant, nous nous rendons à la grille de départ de Spa. Elba est plus que ravi du programme de cette journée. L’acteur a la passion automobile dans le sang. Son père était délégué du personnel chez Ford et le jeune Idris a suivi ses pas en travaillant sur la chaîne de montage de Dagenham. Mais il ne tarda pas à changer le cours de sa vie et partit tenter sa chance à New York en tant qu’acteur. Est-ce que le travail à l’usine a renforcé son enthousiasme pour les voitures ou au contraire l’a-t-il affaibli ? « Non, je suis devenu encore plus passionné, plus curieux aussi. J’ai alors découvert comment et avec quoi une voiture était faite », se souvient-il. « Je pouvais ensuite différencier une bonne voiture d’une mauvaise. Ce n’est qu’en observant comment une voiture est fabriquée que tu l’apprécies vraiment », dit-il en tapotant sur le volant de la XE. « En tant que client, quand vous entrez dans une voiture, que vous vous sentez bien, qu’elle est confortable, c’est parfait. Elle remplit sa fonction. Mais quand vous pensez que 20 équipes différentes ont assemblé cette même voiture, comme un puzzle, alors là... », s’extasie-t-il. « C’est un remarquable exploit d’ingénierie. » Cet après-midi, ce remarquable exploit d’ingénierie sera mis à l’épreuve et soumis aux tests les plus rigoureux. Après deux tours de circuit avec Brundle comme professeur, Elba lance à toute vitesse la XE sur la piste humide et glissante. 52 j NUMÉRO SPÉCIAL DYNAMISME

ESCAPADE DE LA MUSIQUE À PLEIN RÉGIME Après trois jours de conduite, de Londres à Berlin, Elba porte à présent toute son attention sur sa programmation de house à Berlin. Il atteint jusqu’à 210 km/h dans les lignes droites. Encore grisé par la vitesse, il se met à l’abri du froid. « Je prendrais bien un Jack Daniels Coca maintenant », dit-il en reprenant son souffle. Mais non, un thé à la menthe avec du miel suffira. Il doit encore parcourir 340 km ce soir et demain, la plus grande étape de ce voyage l’attend avec 435 km à travers l’Allemagne. Il n’a pas beaucoup de temps de repos. Nous nous arrêtons pour déjeuner rapidement dans un McCafé et nous continuons notre route avec un rythme soutenu. Comment trouve-t-il la conduite jusque-là ? « Très bien, c’est cool », répond Elba en hochant la tête. « La XE est vraiment confortable et docile. Une bonne position de conduite également. Son moteur est diesel avec une accélération constante. C’est un réel plaisir ! » Alors que la voiture prend son l’élan pour regagner l’autoroute, Elba est plein d’énergie et prend son pied. « We can’t go together, with suspicious minds ... », chante-t-il alors qu’il nous reste 40 km avant d’atteindre la ligne d’arrivée, Berlin. Nous ne danserons probablement pas sur cette chanson d’Elvis ce soir. Au fait, à quoi ressemble la programmation du DJ Idris Elba ? « Une bonne partie est prête mais nous sommes rentrés si tard de Spa que j’étais trop fatigué pour la terminer. Je dispose certainement de mon heure de musique mais je suis vraiment perfectionniste quand je prépare mes mixes. Je passe en revue chaque morceau et chaque possibilité de mixage. Il y a une chanson qu’il me tarde de jouer : Dangerous de David Guetta, mais c’est un remix de Kevin Saunderson que j’adore. C’est de la pure house music qui fait boum boum boum boum. Les Allemands aiment la house. » À 22h00, Idris Elba remplace les roues par la table de mixage. À la soirée de lancement de la XE en Allemagne, qui se tient sur le site industriel chiquement converti d’Umspannwerk Alexanderplatz, il manie énergiquement les platines avec beaucoup de talent et un grand sourire aux lèvres. Il bouge sur le rythme de sa programmation, heureux de pouvoir se relaxer après ces trois jours de conduite intense. Le public composé d’amis de Jaguar tout spécialement invités pour le lancement de la XE, manifeste son enthousiasme en remplissant la piste de danse : une plateforme lumineuse sensible au toucher qui s’éclaire en fonction du mouvement rythmé des pieds. Tout comme la voiture tournée vers l’avenir qui a emmené Elba jusqu’ici, c’est un miracle en termes d’économie d’énergie. Après tous ces kilomètres parcourus sous les feux de la rampe, une question se pose. Ses projets documentaires nous avaient déjà révélé que ce grand acteur était fou de vitesse. Mais maintenant, après cette escapade, est-il également accro à une faible consommation de carburant ? (Pour info, il a enregistré une consommation de 4,3 l/100 km.) Elba sourit : « En effet, je fais vraiment plus attention. C’est d’ailleurs l’un des sujets qui m’a incité à venir travailler avec Jaguar et cette voiture. Elle consomme extrêmement peu de carburant et respecte l’environnement. Nous gaspillons trop (de carburant). J’ai passé beaucoup de temps en Afrique où les déplacements sont difficiles ; c’est d’autant plus frustrant quand nous connaissons tout ce gâchis. Heureusement, les constructeurs automobiles sont aujourd’hui particulièrement vigilants. Nous essayons d’aller toujours plus loin dans la vie, mais nous voulons le faire avec moins de carburant. C’est mieux pour nous tous ». Et si, par la même occasion, nous pouvons profiter d’un périple d’exception en compagnie d’un type vraiment classe, c’est encore mieux. NUMÉRO SPÉCIAL DYNAMISME j 53