Aufrufe
vor 2 Jahren

Jaguar Magazine 02/2018 – French

  • Text
  • Jaguar
  • Voiture
  • Monde
  • Voitures
  • Faire
  • Volant
  • Vitesse
  • Moteur
  • Ainsi
  • Toutes

INNOVATIONS BRENDAN

INNOVATIONS BRENDAN WALKER CONCEPTEUR DE MONTAGNES RUSSES Certaines personnes n’ont peur de rien. Les gens qui ont certains récepteurs de dopamine dans leurs cellules sont plus enclins à se montrer hardis, explique Brendan Walker. « J’ai fait tester mon ADN récemment et c’est mon cas. Rien de vraiment surprenant, d’ailleurs ». Brendan se qualifie d’ingénieur du risque, et a participé à la création des montagnes russes les plus populaires au Royaume-Uni. Son activité consiste principalement à « concocter des expériences émotionnelles », ce qui lui permet de vivre sa passion : explorer le phénomène de l’angoisse. « C’est tout à fait subjectif, bien sûr, mais un frisson génère à la fois du plaisir aidé par la dopamine et de l’excitation aidée par l’adrénaline. Pour provoquer ce cocktail, il faut faire monter la pression très rapidement », assure Brendan. « La peur peut rendre l’expérience encore plus spectaculaire ». Sur une montagne russe, l’émotion démarre à sa simple évocation, comme avec une publicité TV. Tous les éléments du processus participent à la construction de l’émotion, que ce soit l’achat des billets ou la file d’attente. « Dès la ceinture bouclée, dès que l’on ne peut plus reculer, le cœur se met à battre la chamade », témoigne Brendan. Il sait de quoi il parle car, pour évaluer les sensations, il a analysé les émotions et les réactions physiques de milliers de visiteurs. Cet Anglais a même été jusqu’à créer sa propre formule, le « Walker Thrill Factor ». C’est ce qu’il utilise pour mesurer et évaluer l’expérience, en suivant les réactions d’une personne, y compris le pouls et les expressions faciales. « C’est mon côté geek », affirme-t-il derrière ses grandes lunettes de marque dans son studio d’East London. Brendan a poursuivi des études d’ingénieur et a travaillé plusieurs années pour British Aerospace, avant de se fatiguer des échéances trop lointaines qu’implique la production d’avions. Il a démissionné et s’est inscrit dans une école d’art, avant de se lancer dans le dessin industriel. « J’ai adoré me lancer dans de nouvelles expériences. J’ai commencé par des sculptures mécaniques dans mon atelier. La réaction des visiteurs faisait vraiment plaisir à voir. Je me suis alors mis à explorer la psychologie qui s’en dégageait, ce qui a entraîné une série d’installations publiques au Science Museum de Londres. C’est là que je me suis décidé à devenir ingénieur des frissons ». Lorsqu’on lui demande d’étudier un parc à thèmes, Brendan fait appel à ses recherches passées pour aider les constructeurs à planifier des facteurs tels que la vitesse, le nombre de G, les accélérations et les soubresauts. Il calcule les déclivités dans l’obscurité, pour créer la sensation d’excitation, comme 2,4 mètres de chute en 0,7 seconde. Mais un parcours ne doit pas provoquer en permanence une décharge d’adrénaline, indique-t-il. « Une montagne russe, c’est comme un film ou un morceau de musique. À quel moment faut-il ralentir le tempo ? Hitchcock était le maître en la matière : il donnait une respiration au spectateur avant de lui imposer des scènes intenses ». Son tout dernier projet combine la réalité virtuelle et une balançoire. Brendan affirme que les gens auront la sensation de voler sur les toits et auront la sensation d’être des méduses. « Je suis en train de trouver des moyens de brider les forces physiques que ressentent les gens, en leur faisant croire qu’ils viennent de différentes directions. La réalité virtuelle me permet de rester à la pointe de l’innovation, et il y a peut-être là quelque chose d’aussi excitant que les montagnes russes ». 60 THE JAGUAR

« UNE MONTAGNE RUSSE, C’EST COMME UN FILM OU UN MORCEAU DE MUSIQUE. À QUEL MOMENT FAUT-IL RALENTIR LE TEMPO ? » THE JAGUAR 61